Rien à perdre hormis mes chaînes ! Expulser la bête fût vain car son fantôme revient sans cesse saccager ce lieu de haine. Le monstre réapparaît cent fois plus fort pour maudire ses bourreaux. Déformé, incisé, brûlé, il atteindra ceux qui ont pensé qu’ils pourraient le bannir. La guerre est au cœur de la ville ! On n’expulse pas la rage avec plus de rage…