Chernokids, une parabole des risques du nucléaire

Une ambiance post-apocalyptique à la Fallout pour ce film d’animation réalisé par Matthieu Bernadat, Nils Boussuge, Florence Ciuccoli, Clément Deltour et Marion Petegnief de Supinfocom Valenciennes, qui malheureusement est encore d’actualité avec les événements récents du Japon.

 

Par Olivier

Curieux, bossant dans le Web et ouvert sur le monde et ceux qui y vivent...

8 commentaires

  1. Mais c’est horrible de se moquer des enfants de tchernobyl! encore plus de balancer un truc pareil avec les évenements actuels au japon…

  2. ce site ne traite t il pas des actualités graphiques .. ?

    Parce qu’une production de film dans une école ou en milieu pro ce fait sur quelques mois ou un an . nan ?

    que faites vous pour les japonais à part parlez et vomir vos tripes sur internet ?

    ah bon ? rien . c’est ce que je me disait ..

  3. Non, ce site n’est pas spécialisé dans les actualités graphiques, c’est un support pour montrer les choses que j’aime sur le Web, et comme j’apprécie le design et l’animation, on en retrouve souvent.

    Il faudra quand même m’expliquer où vous voyez une offense envers le peuple japonais. Cette animation a été réalisée il y a 8 mois, elle m’a été conseillée par un étudiant de Supinfocom, et j’ai trouvé intéressant de le publier sur Yop Concept.

    Si vous ne comprenez pas le 2nd degré et l’humour, passez votre chemin, et surtout si vous assumez vos commentaires, ne les postez pas sous anonymat.

    A bon entendeur…

  4. Salut, clément, un des réals de chernokids, merci Olivier pour l’article, et je voulais bien préciser que ce film a été bouclé il y a bientôt un an et il parle des orphelins de tchernobyl.
    Ceux qui y voient une insulte au peuple japonais n’ont peut être pas bien compris le propos du film et son second degré. Au contraire c’est pour nous plus une façon de soutenir les japonais parceque le film parle des risques nucléaires, à sa manière certes, mais ça ne vise pas plus loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *